finaleInvasion de moucherons, infesté par les mouches etc, il existe une solution naturelle : les plantes carnivores ! Pour cet article nous nous sommes fournis à la pépinière Karnivores à Colmar, vous pouvez commander directement sur leur site ici. Ils livrent partout en France (merci internet). A noter que nous n'avons aucun lien avec eux. Nous avons fait nos emplettes sur leur site comme un client lambda préférant donner notre argent à un petit commerçant/pépiniériste totalement spécialisé et pointu, plutôt qu'à une enseigne de grande distribution lambda en jardinage...

Pourquoi les carnivores et pas un gros produit chimique radical ?

Certaines fois on est tenté d'y aller à grand coup de produits chimiques, pas forcément efficaces ni bons pour la santé. Pourtant la solution d'utiliser des auxiliaires peut être tout aussi, voire plus efficace que le dernier "Mosatox32" produit par l'industrie pétrochimique contrôlant production et vente de produits phytosanitaires, d'engrais et des semences (OGM...) disponibles en jardinerie classique. De plus l'utilisation de produits chimiques peut être assez nocive si c'est une production légumière et fruitière destinée à la consommation humaine. Pour les néophytes, les auxiliaires, sont soit des plantes, soit des animaux qui contrecarrent naturellement la présence de nuisibles en les détruisant, souvent pour se nourrir eux mêmes.

Ayant été confronté plusieurs fois à des infestations massives de moucherons/mouches de terreau (qui dans la salle a parlé des terreaux bio d'une certaine marque ?), on a testé sans succès un produit bio à base d'huiles essentielles  de chez Aptus : le Soil Attack Liquid. C'était une tentative desespérée car en creusant Aptus recommande ce produit en préventif et pas en curatif... La présence massive de moucherons n'est pas trop un souci pour les plantes mais plus un désagrément surtout si vous êtes sur une production indoor. Nous nous sommes donc tournés vers un auxiliaire naturel : les plantes carnivores. Elles sont petites, on peut les mettre un peu partout, ne requierent pas trop de travail si on respecte les bases que l'on va vous expliquer, et cerise sur le gâteau certaines sont franchement jolies !

Quelle type de plante choisir ?

Quand on a jamais eu de plantes carnivores, le premier casse-tête est de trouver quelle plante correspond à quel nuisible ? En effet certaines vont vous débarasser fissa de certaines bestioles gênantes alors que d'autres ne vont rien leur faire. Hortinews c'est attelé à cette question et vous partage ses trouvailles. Si vous avez testé d'autres combinaisons avec succès, n'hésitez pas à nous laisser un message.

Pour les mouches :

Il vous faut des "Dionaea muscipula" ou "Dionée attrape-mouche". Le nom est assez explicite. Il en existe évidemment pas mal de variétés différentes dont certaines avec des couleurs rouges magnifiques (ex : Dionea muscipula Akai Ryu) si vous les laissez au soleil. Les pièges sont de tailles différentes, et en général au raz du sol bien que certaines variétés possèdent aussi des piéges en hauteur tel qu'avec la dionea funnel trap - dionée Trichtefalle.

akairyu1

Pour les moucherons :

LA tueuse de moucherons est sans aucun doute la Drosera. Celle-ci fonctionne très simplement, ses feuilles sont remplies de gros trichomes gluants et bien visible dès qu'il y a un peu de lumière dessus. Les moucherons sont immédiatement attiré et restent collé. La feuille s'enroule lentement dessus et le moucheron nourrit la plante.

surengraissage

On a testé sans aucun succès les Nepenthes, qui en plus demandent un peu plus d'entretien que les autres carnivores et prennent beaucoup plus de places.

maraisLes bases à respecter pour faire pousser correctement ses carnivores

Si vous êtes un habitué des plantes, oubliez quasi tout ce que vous connaissez pour repartir avec un regard neuf. Tout d'abord l'environnement naturel des carnivores est spécifique : ce sont des plantes des marais. Imaginez un marais : un enfer d'humidité où les plantes ont les pieds dans l'eau la plupart du temps, donc dans un sol ultra pauvre en nutriments. Il y fait souvent chaud et il y a peu de lumières disponible pour les carnivores : ces plantes de part leur petite taille ont d'autres végétaux au dessus qui leur cachent le soleil.

Une fois l'environnement naturel décrit, vous allez facilement comprendre ce qui est nécessaire :

L'eau d'arrosage

Oubliez votre eau du robinet. Oubliez aussi les eaux de sources en bouteille. Si vous arrosez avec ça votre plante carnivore va mourir rapidement car surengraissée. Il faut utiliser une eau avec un EC ultra faible, de préférence de l'eau osmosée. Celle-ci est filtrée et donc ne présente quasi aucun nutriments. Si vous n'avez pas d'osmoseur à la maison, renseignez vous auprès de la jardinerie ou de l'animalerie la plus proche. Il est souvent proposé de l'eau osmosée gratuitement ou a des tout petit prix tant que vous venez vous même vous servir avec votre jerrycan. En effet les amateurs d'aquarium ont un grand besoin de ce type d'eau. Petit bonus, vous pourrez vous en servir pour votre fer à repasser.

Le pot

Si vous achetez en petit pot votre carnivore, n'hésitez pas à pas rempoter dans un peu plus gros. Votre plante se sentira mieux et pourra se développer. Pensez absolument à prendre un pot avec de très nombreuses ouvertures au fond et une coupelle la plus haute possible. Les plantes carnivores vivent les pieds/racines dans l'eau toute l'année. Si vous voulez quelque chose de plus pratique/joli, on vous recommande le pot Lechuza-Puro color 20. Celui-ci posséde une réserve d'eau au fond et un système de mèches afin de garder le terreau humide en permanence. Il possède également une jauge qui vous avertira si il y a besoin d'arroser ou non.

pot3 dessouspot2 mesure

Les Dionées et Drosera doivent en permanence avoir le terreau humide. Arroser par le dessus afin d’humidifier toute la motte. Le plus simple est de s'assurer que la coupelle termine remplie d'eau et le reste, si vous utilisez un ensemble pot/coupelle classique. Ne mettez pas de billes d'argiles au fond du pot car cela va empêcher la remontée d'eau par capillarité. Quand vous êtes avec un pot comme le Lechuza en photo ci dessus, c'est encore plus simple : il faut arroser quand la jauge approche du bas. Attention a garder le substrat humide en permanence.

Les engrais

Ils sont à oublier. Dionées et Drosera ne vont pas se nourrir par un engrais via leurs racines mais par les proies qu'elles vont attraper. Néanmoins, si elles sont dans un environnement aseptisé sans aucune proie et qu'elle semble dépérir (feuillage vert de plus en plus clair), on a testé avec grand succès un mélange d'eau osmosé avec des d'acides aminés (type BioBizz Bio-Heaven, ou Metrop Amino Xtrem)  ainsi que des extraits de plantes, le tout en dosage light, qui nous donnait un ensemble super léger en NPK type 1-1-1. En l'espace de 2-3 jours nos carnivores devenait vert foncé et en pleine forme. Attention aussi si vous les mettez dans un environnement blindé de proies, vous pouvez aussi les surengraisser. Ci-dessous la photo d'une Drosera qui a passé un mois au milieu de 3 plantes infestés par des moucherons. Elle en a attrapé tellement qu'elle s'est retrouvé sur-engraissé et donc avec les feuilles qui noircissent et meurent.

surengraissage2

Le substrat

Le terreau classique est aussi à proscrire totalement. Trop enrichi il va tuer en quelques semaines votre plante. Soit vous prenez du terreau spécial carnivore, soit vous faîtes votre mélange le plus léger possible. En général c'est 2 volumes de tourbe blonde avec 1 volume de sable d'aquarium (non calcaire) ou 4 volumes de tourbe blonde avec 1 volume de perlite et 1 volume de vermiculite.

La lumière

Drosera et Dionées adorent le soleil. Elles se plaisent en été derrière une fenêtre bien illuminée par le soleil. Sous une lampe CMH ou une LED horticole, nous avons eu d'excellents résultats. Elles n'ont pas de gros besoins en lumière donc ce n'est pas un souci si elles sont très éloignées de la source de lumière principale.

Le repos c'est la santé ...et ouais !

Pour ceux qui cultivent en serre/intérieur avec éclairage artificiel, pensez que Drosera et Dionée ont besoin d'une période de repos en hiver : moins de lumière, et une température beaucoup plus froide.

Les résultats

La Drosera est vraiment une excellente solution aux mouches de terreau / moucherons. C'est impressionnant comment cette plante les attirent. Dans une petite tente de 60*60*100 avec 3 plantes en pots totalement infestées, une seule Drosera nous a débarrassé de tous les moucherons ! En l'espace d'une semaine la population de moucheron était divisé environ par deux et elle c'est débarrassée de tout ce petit monde en 4 semaines. Seul souci, il y avait trop de proies et elle a terminé en sur engraissage, comme vous vous en êtes rendu compte sur une des photos ci-dessus.  Nous l'avons retiré de la tente et l'avons mise au calme derrière une fenêtre ou elle récupère tranquillement de l'orgie ! :)

La Dionée a eu plutôt de bons résultats sur les mouches ou autres petits insectes volants. Ayant pris des variétés avec des couleurs sympas (rouge) elle a aussi suscité beaucoup de curiosité et questions des visiteurs.

On espère que ce petit guide vous aidera dans vos choix. L'utilisation d'auxiliaires est très important en culture bio... Enfin si vous avez vous aussi fait des expériences intéressantes avec les plantes carnivores en tant qu'auxiliaire de culture, n'hésitez pas à nous contacter ou nous laisser un petit like/message sur Facebook :).