• 1

Recherche

vignetteDepuis notre dossier publié il y a un an et demi sur la technologie CMH, " l'eau a coulé sous les ponts ". Le marché français a pu découvrir cette technologie, des produits de marques et de qualités diverses sont désormais disponibles à la vente. On pense en particulier aux kits CMH Calitek vendus par les magasins Culture indoor, à des produits similaires mais de couleur noire 😉, aux Lumii Solar à bas prix de nos amis anglais d'Hydrogarden, et enfin à celle que nous commercialisons nous mêmes afin de sponsoriser Hortinews. On en profite d'ailleurs pour remercier tout ceux qui soutiennent le site, magasins et particuliers en commandant nos produits. C'est grâce à vous que l'aventure peut continuer !

Conjointement à cette démocratisation,on nous a souvent posé la question : quelle lampe doit on choisir en croissance et/ou en floraison ? une 3000 ou une 4000k ? Et si l'on fait uniquement la croissance en CMH ? Ou uniquement la floraison ? Et si on a une 630w avec 2 lampes 315w, que doit-on choisir pour avoir les meilleurs résultats ? On c'est penché à deux sur le sujet, à la fois en terre et en hydroponie (RDWC), sur des petites et des grandes surfaces ainsi qu'avec nos appareils de mesures de la lumière, quantum-mètre et spectroscope.

Comme la grande majorité des cultures intérieures se font avec une lampe MH en croissance et une HPS en floraison on a injustement résumé les choses en disant que la CMH 4000k est une lampe de croissance et la 3000k est une lampe de floraison. La réalité est beaucoup plus complexe. Les lampes CMH ont des spectres complets, ce que nos amis dans le monde des LEDs appellent le "full spectrum". Alors quelle est la meilleure combinaison en réalité ? Cliquez sur les chiffres ci-dessous pour tourner les pages de l'article.

Vous n'êtes pas autorisé à mettre des commentaires

Nous suivre :