Lorsqu'on démarre une culture intérieur, le second paramètre à contrôler après la température, c'est l'humidité ! en gros une plante en croissance va demander un maximum d'humidité, alors que la même plante en floraison va demander un climat assez sec afin d'éviter les champignons/moisissures dans votre pièce et sur la plante.

Faire grimper l'humidité n'est pas très complexe, que cela soit avec de grandes coupelles d'eau/linges humides ou encore mieux avec une petit humidificateur à ultra sons (environ 50€). Faire descendre l'humidité d'une pièce est en revanche un vrai calvaire. Une technique simple est de faire tourner le chauffage, en général ça assèche la pièce.  Oui mais, lorsqu'il fait déjà trop chaud (été) ce n'est pas forcément possible. Et si vous partez d'un taux d'humidité très élevé cela ne suffira pas. Enfin chaleur et humidité et c'est la fête pour les champignons/moisissures : tout ce petit monde va proliférer.

Plus vous avez de plantes d'intérieur et donc de pots...plus l'humidité de la pièce va grimper. Lord et moi même y avons été confronté et on a eu beau retourner le problème dans tous les sens, une seule vrai solution radicale semble exister : le déshumidificateur. On a d'abord investi dans des toutes petits unités (moins d'1l et prix d'environ 50€), autant vous le dire tout de suite : c'est insuffisant et ça ne marche tout simplement pas. On vous les déconseille, c'est juste balancer de l'argent par la fenêtre.  

Nous avons porté notre attention sur les gammes de gros déshumidificateurs...et là c'est posé un autre souci : le bruit !!! En effet ces engins ont plus été pensés pour être placés sur des chantiers ou dans des maisons vides que dans une pièce habitée et il n'est pas rare de voir des produits à plus de 55db !

Le second problème : le prix et la garantie. Les gammes de prix démarrent dans les 150€ et ça grimpe vite ! Lors de l'Expogrow à Irun, on nous a présenté un déshumidificateur à 800€ ! Alors quand on investi ce genre de somme dans un produit qui va tourner quasiment 24/24, on aime bien avoir une garantie qui ne soit pas d'un an ! Seul hic, la majorité des marques propose une seule année de garantie ! Mad En faisant un rapide tour d'horizon, nous sommes tombés sur deux marques qui proposent plus : QLIMA (anciennement ZIBRO) qui propose 2 ans et DELONGHI qui propose 3 ans !

Enfin il y a une condition non négociable : un hygrostat intégré est une machine capable de se déclencher en fonction du seuil d'humidité voulu. On aime bien la planète donc on évite de consommer de trop inutilement. Sans compter qu'un taux d'humidité trop bas n'est pas recommandé, que cela soit pour une plante ou un mammifère. 

On les a malheureusement contacté...

On a proposé aux deux marques un test, mais le contact fut malheureusement peu fructueux. Delonghi a prétexter un "manque de stock", ce qui nous a fait sourire, alors que QLIMA a tout bonnement refusé en expliquant qu'ils ne faisait quasi aucun prêt à la presse, enfin sauf si vous vous appelez TF1 mais c'est un prêt de quelques jours uniquement. Quand une marque refuse de passer un produit à la presse en test...c'est un très mauvais signe.  Pour nous cela signifie que la marque n'a pas confiance en son produit, et souhaite éviter l'article destructeur. Bref c'est immédiatement la chose qui nous met la puce à l'oreille...et qui forcément donne envie à Hortinews d'en savoir plus, pour vous informer ô lecteur adoré. On espère tout de même que les équipes marketing de ces deux marques montrent dans le futur qu'elles croient en la qualité de leurs produit, et n'hésitent donc pas à les prêter. Un test fait par un journaliste indépendant vaut toujours 1000 fois mieux qu'un communiqué de presse en terme de retombées ! Bref, on ne leur en veut pas pour autant et sommes ouvert à la collaboration si les choses venaient à changer. Cool

... et on ne s'est pas dégonflés  !

On a ausculté en détail la gamme QLIMA et DELONGHI. Les deux ont des modèles qui peuvent faire l'affaire sur le papier, tant en terme d'efficacité qu'au niveau des nuisances sonores. Et puis on s'est rendu compte que QLIMA venait justement de sortir une nouvelle gamme: D510 D512 D516 et D520. DELONGHI a aussi une nouvelle gamme : les DEX, avec en particulier le DEX 16F et l'Ariadry Multi DEX 16. En comparant les deux modèles haut de gamme (le DEX 16), le QLIMA semblait plus puissant sur le papier pour un niveau sonore similaire mais surtout un bac de 4 litres alors que le modèle italien n'est équipé que d'un bac 2 litres. C'est le petit détail qui a fait pencher la balance même si on trouvait le design du DEX16 franchement plus sympa...

On c'est débrouillé sans le support de cette marque et Lord et moi-même avons pu obtenir le plus gros modèle de la gamme : le QLIMA D520. 

qlima D516 D520 left 15 print

Sur le papier

Celui-ci est au prix public de 350€TTC mais vous pouvez le trouvez dans certaines boutiques ou sur le net aux alentours de 280€.

Équipé d'un bac de 4 litres comme dit plus haut, il est possible de retirer et brancher un tuyau d'évacuation. Côté sonore il est noté entre 35 et 39db.

Avec un débit d'air de 140m3/h il est théoriquement capable de réduire l'humidité relative de 20%. Mais attention à ces mesures car elles sont réalisées dans des conditions parfaites (test sur 24h00 en général avec une humidité de 80% et une température plutôt élevé). QLIMA indique qu'il est capable de déshumidifier 100 à 130m3 (donc une pièce d'environ 50m2 si vous avez des plafonds à 2m50).

Sa consommation électrique est de 260 watts.

Il utilise un système à compresseur qui est une technique très répandue. Un condenseur, dont la température est abaissée par le compresseur avec un gaz frigorigène, est chargé de frigorifier une partie du déshumidificateur. Au contact du condenseur, l’air humide est aspiré par un puissant ventilateur, la vapeur qu’il contient se transforme en eau qui coule dans un réservoir.

La mise en route

Le montage prend environ 20 minutes en prenant son temps et en lisant la documentation (RTFM). On commence par le bac qui est équipé d'un couvercle et s’emboîte facilement dans la machine.

bac1bac2

Puis il faut mettre les filtres à l'endroit où le D520 aspire l'air. Les filtres sont à placer dans le bon ordre. L'ensemble a 3 filtres : un à charbon (premiére photo ci dessous), un à pollen/poussiéres et un filtre à air classique que vous pouvez trouver dans toute pompe à chaleur.

filtrecharbon

filtrepollenfiltrepoussiere

Ensuite il faut régler le mode voulu : déshumidification en continu, ou en fonction d'un seuil. Dans ce cas les réglages proposés sont de 40 à 80% par tranche de 5%. Enfin on peut mettre la sortie d'air en mode "swing" ou en mode fixe, ce qui va nous poser souci par la suite.

panneaulcd

En fonctionnement le déshumidificateur s'allume en bleu. Lorsque le bac d'eau est plein il clignote en rouge. Il est possible de désactiver la lumière bleue en appuyant sur le bouton Swing et sur %tage.

lumierebleuelumiererouge 

Le système pour alerter du trop plein est un simple flotteur en polystyrène avec un contacteur sur le dessus. On peut visualiser le niveau d'eau sans avoir à sortir le bac.

niveaubacniveau eau

Une petite astuce de jardinier : l'eau de condensation récupérée correspond en gros à de l'eau osmosée. C'est à dire une eau avec une EC de 0 (on l'a mesuré pour vérifier) sans calcium, magnésium...mais aussi sans chlore ce qui est du bonheur pour la vie bactérienne dans un terreau. Bref ne la jetez pas ! Rajouter du calcium/magnésium et utilisez la pour l'arrosage de vos plantes ! Ça vous fera faire quelques petites économies sur la facture d'eau...ce qui compensera l'augmentation de votre facture électrique due à l'utilisation du déshumidificateur. 

L'avis d'ElVincent

Il est silencieux et cela même en tournant à fond ! Le bruit dégagé est un bruit de soufflerie plutôt dans les graves donc même en étant juste à coté, c'est un bruit tout à fait supportable. 

Est ce que ça marche : OUI ! Dans une pièce bouffée par l'humidité (70-80% d'humidité relative en permanence), le D520 a réussi à me faire passer tout ça à 50% d'humidité en quelques jours, puis à me maintenir ce taux. C'est clair qu'au début il fallait vider le bac une fois par jour. Une semaine après je n'avais plus besoin de le vider qu'une fois tous les deux jours. 3 semaines plus tard, vider le bac est nécessaire environ une fois par semaine seulement.

Dans une pièce d'environ 10m2 transformée en buanderie et remplie de linges mouillés en train de sécher, avec un taux d'humidité d'environ 65% et une température de 19°, le D520 a réussi à faire baisser l'humidité à 54% en environ 4h00. Le linge a logiquement séché beaucoup plus vite ! En une nuit il a réussi à maintenir la piéce à 50% d'humidité constante.

J'ai beaucoup aimé quelques petits détails. Tout d'abord la possibilité de désactiver la lumière bleu. En effet la lumière peut être une nuisance pour les plantes la nuit, ou tout simplement pour vos yeux si vous dormez dans la même pièce.

Ensuite le fait qu'il ne se mette pas à sonner fortement quand le bac est plein. La façade se met à clignoter en rouge et l'appareil s'arrête pour éviter le dégâts des eaux. J'ai déjà eu à appeler mes voisins il y a quelques années alors qu'ils étaient au boulot et qu'une alarme inutile sonnait sans arrêt dans leur appartement. Bref le système de lumière clignotante est une vraie bonne idée. Attention en revanche si vous débranchez le bac pour mettre le tuyau d'évacuation. Le D520 ne sera plus capable de savoir si le bac est  plein ou vide et continuera à fonctionner même si ça déborde ! C'est à réserver uniquement si vous avez mis en place un système évacuation permanente de l'eau.

Enfin le triple filtre, qui est un petit plus sympathique : le charbon permet de filtrer légèrement les odeurs, même si ça reste accessoire par rapport à un vrai filtre à charbon actif dédié. Le filtre à poussiére et pollen est de toute façon obligatoire pour éviter l'encrassement de la mécanique interne.

Ce que je n'ai pas aimé : le mode swing... Non seulement il est inutile mais surtout il est bruyant. Il y a des bruits de grincement à chaque rotation. Heureusement il est facilement désactivable. Je n'ai pas testé la solution Dégrippant WD40, car à ce prix là, devoir sortir les outils pour corriger un problème, c'est impardonnable.

Egalement je n'ai pas apprécié l'alerte de nettoyage du filtre. Au lieu de clignoter en rouge comme quand le bac est plein, il y a une série de deux petits bip sonores qui sonnent toute les 10 minutes. Pas de quoi réveiller vos voisins, mais on aurait préfèré le discret clignotement rouge. Cela lance l'alerte en gros tous les 2 mois... même si vos filtres sont parfaitement propres.

Enfin il a passé haut la main le test le plus important de tous, le test "Dieu". En montrant à ma moitié les déshumidificateurs au design d'engins de chantiers, celle-ci a été agréablement surprise en voyant débarquer le QLIMA D520 et m'a même fait remarquer qu'il avait un look assez moderne.

L'avis de LordCasqueVert

Une fois n'est pas coutume, pour avoir du matériel de qualité et dimensionné correctement pour mon cas, j'ai du suivre El Vincent dans sa folie des grandeurs et donc prendre le plus gros déshumidificateur grand public facilement trouvable dans le commerce.

En tant que consommateur lambda, quand je mets le prix, je m'attends à du matériel de qualité et suis donc assez exigeant quant aux petits défauts du matériel en question. 

Le contexte : une grande cave, construite au-dessus d'un site d'extraction de pierre, avec 3 espaces différents : 2 caves voûtées et une partie plus moderne qui est extrêmement poreuse : quand il pleut dehors, il pleut dedans ! Les parties voûtées, post-extraction de pierre ont été transformées en champignonnières. Inutile de préciser que l’humidité y est extrême et persistante. Les 3 pièces communiquent directement sans porte et le flux d'air provient de la salle la plus humide pour se déployer dans les 2 parties voûtées. En bref, un enfer hygrométrique !

L'objectif était donc de faire baisser l'humidité et d'avoir un hygrométrie acceptable et stable pour envisager une culture intérieure, et stockage de vin mais ce n'est pas le sujet. Avant l'acquisition du Qlima D520, l'hygrométrie de la pièce variait de 80% à 100%, avec quelques chutes à 70-75% entre les périodes pluvieuses.

L'appareil tourne désormais depuis 3 mois en continu et pour ne s’intéresser qu'aux données brutes pour l'instant, je suis entièrement satisfait du résultat : avec 10L d'eau (voire plus) récupérés chaque jour, l'hygrométrie varie maintenant entre 55% et 63%. Cette fourchette correspond rigoureusement à l'objectif que je m'étais fixé pour préparer notre prochain article !

Côté utilisation, nous retiendrons la simplicité et la complétude de l'interface : à part 2 ou 3 combinaisons de boutons pour les fonctionnalités utilisées le plus rarement (changer l'objectif d'humidité, reset alarme filtre, coupure lumière) les pictos sont compréhensibles et n'importe qui peut utiliser l'appareil sans consulter la notice après la mise en place initiale.

A l'inverse du patron qui n'aime pas le swing - du moins le mode de l'appareil - je suis assez fan de cette fonction. Notre différence de point de vue est vraisemblablement du au fait que je ne suis pas tombé sur un modèle bruyant et que le volume de ma pièce apprécie un petit brassage (environ 20m2 au sol).

En revanche, je rejoint tout à fait El Vincent quant à cette insupportable alerte de nettoyage de filtre basée sur un timing plutôt qu'un état dudit filtre. Rien de grave, mais c'est pénible !

De mon côté, j'ai dû abandonner la réserve interne d'eau assez rapidement : son volume étant assez faible, il convient si vous n'avez pas besoin de condenser beaucoup d'eau tous les jours. Si je le conservais aujourd'hui (avec mes 50 à 60% d'hygro), il me faudrait le vider plus d'une fois par jour, ce qui n'est pas envisageable compte tenu de mon emploi du temps et surtout de ma fainéantise... Au début de l'expérience, avec 100% d'hygro dans la pièce, le vidange était effectuée plus de deux fois par jour.

Heureusement, Qlima a prévu une évacuation externe !

Pour la mettre en place il suffit de brancher un tuyau dans un embout prévu à cet effet à l'arrière de l'appareil, puis de replacer la réserve sans laquelle le système de sécurité "trop plein" empêche le démarrage de l'appareil. Ainsi, brancher un tuyau pour évacuer l'eau à l'extérieur vous fait perdre la sécurité d'arrêt automatique quand la réserve est pleine. Ceci n'est pas un souci si vous évacuez l'eau directement dans un conduit d'eaux usées.

Ceci n'a pas fonctionné dès le début : je ne suis pas le plus doué en bricolage mais je n'ai pas réussi à déterminer si mon échec vient du fait que le système nécessite une sorte d'amorçage ou autre raison, mais les premiers essais se sont soldés par 3 gouttes au bout du tuyaux et la réserve pleine (alors que celle-ci ne devrait plus accueillir d'eau). Impossible de déterminer comment l'eau a réussi à atterrir dans la réserve.

Après plusieurs essais, la solution la plus simple a été de couper le tuyau pour ne conserver qu'une vingtaine de centimètres, ce qui permet à l'eau de s'écouler facilement. Ainsi, en l'état, j'évacue l'eau dans un bac de 100L posé sous l'appareil, avec un tuyau qui "tombe dans le bac et fait goutter l'eau dedans. Ceci permet de recycler l'eau, mais m'empêche d'envisager de partir 15 jours en vacances en laissant l'appareil tourner sans risquer une inondation.

J'ai toujours du mal à m'avouer vaincu donc nous éditerons certainement cet article quand je serai parvenu à évacuer l'eau via un long tuyau jusque dans une canalisation de mon sous-sol !  

Conclusion  

En chipotant, il faudrait que QLIMA résolve le problème de grincement avec le mode swing et enlève ses bips énervants pour demander le nettoyage des filtres. Mais surtout qu'ils passent la garantie au niveau de leurs concurrents, c'est à dire 3 ans. J'avoue même que si une marque propose 5 ans de garantie, c'est vers celle là que j'irais voir quitte à payer un peu plus cher. 

Si vous cherchez un déshumidificateur puissant, silencieux, fonctionnel pour votre chambre horticole, votre buanderie ou votre salle de bain, ne cherchez pas plus loin. Hortinews vous recommande chaudement le QLIMA D520 !!!

Promis, si les stocks des concurrents se remplissent de nouveau, on vous testera d'autres modèles et d'autres marques !